Romantisme, de la Russie à l’Angleterre

Orchestre Métropolitain

Sous la direction de Julian Kuerti
Kerson Leong, violon

Jeudi le 25 juin 2015, 19h30

Billetterie

25 juin Kuerti, Julian - crédit Dario Acosta
Crédits photo: Julian Kuerti : Dario Acosta, Kerson Leong : Bruno Schlumberger
Pour une troisième année consécutive, l’Orchestre Métropolitain et maestro Julian Kuerti, chef invité principal, sont réunis dans le cadre des Concerts populaires de Montréal. Ils proposent cette fois un concert sous le thème du romantisme avec, comme soliste invité, le jeune violoniste canadien Kerson Leong, sacré Révélation Radio-Canada en 2014-2015. Au programme, des œuvres parmi les plus connus de ces grands compositeurs que sont Tchaïkovski, Bruch et Elgar. Un concert riche en émotions!

 

 Biographie des artistes

Julian Kuerti
Talent émergent parmi les plus marquants des dernières années, le chef d’orchestre canadien Julian Kuerti s’est rapidement fait connaître par son style assuré, son intégrité artistique et sa passion pour la collaboration musicale. Il a dirigé de nombreux orchestres en Amérique du Nord, dont les orchestres symphoniques de Boston, Houston, Cincinnati, Atlanta, Seattle, Montréal et Toronto, ainsi que l’Orchestre philharmonique de Los Angeles et l’Orchestre du Centre national des Arts à Ottawa.

En 2014-2015, Kuerti est pour une seconde saison premier chef invité de l’Orchestre Métropolitain et premier chef de l’Orquesta Sinfónica de la Universidad de Concepción. Au Chili, il dirige une production de l’opéra Der Schauspieldirektor de Mozart, une version concert de Carmen et cinq programmes symphoniques, parmi lesquels un marathon Beethoven, Das Lied von der Erde de Mahler et le Requiem de Verdi.

En 2014-2015, ses engagements à titre d’invité vont conduire Kuerti auprès de l’Orchestre radio-symphonique de Francfort, du Civic Orchestra de Chicago et des orchestres symphoniques de Bournemouth et Västerås. Parmi les temps forts de la saison dernière, il a été invité par l’Orchestre symphonique de Stavanger, la Fundación Excelentia, l’Opéra Toulon Provence Méditerranée et l’Orchestre national philharmonique de Russie.

Kuerti est né à Toronto, au sein d’une des familles de musiciens les plus réputées du Canada — son père n’est nul autre que le célèbre pianiste Anton Kuerti. Il a auparavant été chef adjoint auprès de James Levine, à l’Orchestre symphonique de Boston, et d’Iván Fischer, à l’Orchestre du Festival de Budapest.

Kerson Leong
Kerson Leong s’est signalé sur la scène internationale en 2010, à l’âge de 13 ans, en remportant le Premier Prix (catégorie junior) au Concours Menuhin à Oslo en Norvège.  Il a été choisi comme laureate du Prix Jeune Soliste 2015 des Radio Francophones Publiques.  Il a également remporté le Premier Prix au Tremplin 2014 et le Grand Prix du Concours de musique du Canada cinq années d’affilée (2005-2009).  En 2013, il a décroché le Concours de la Bourse de l’Orchestre du Centre national des Arts, et Premier Prix au Concours OSM Standard Life.

Il s’est produit comme soliste partout dans le monde avec des ensembles tels que l’Orchestre de chambre de Vienne, l’Orchestre philharmonique d’Oslo, I Solisti Veneti, l’Orchestre symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de Toronto, l’Orchestre Métropolitain et l’Orchestre du Centre national des Arts.  Parmi les moments forts de sa jeune carrière, signalons sa participation à un concert spécial de Noël au palais du Quirinal à Rome, une apparition sur scène à la prestigieuse Cérémonie de remise des prix Kavli à Oslo et ses débuts comme soliste avec orchestre au Centre national des arts de la scène à Beijing. Très actif également comme chambriste, Kerson s’est illustré à de nombreux festivals de musique internationaux en Norvège, en Suisse, en Italie, en République tchèque, et en Allemagne.  En 2014-2015, il fera ses débuts au Wigmore Hall à Londres et à Paris dans le cadre de la série de concerts de l’Auditorium du Louvre.

Kerson a été nommé Révélation Radio-Canada 2014-2015 en musique classique.Il s’est vu attribuer un prix de mentorat de la Lin Yao Ji Music Foundation de Chine.

Il joue sur le Stradivarius ‘ex Auer’ 1691 qui lui est gracieusement prêté par Canimex Inc., entreprise de Drummondville au Québec.

logofb

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s